Vous, Restaurateurs

les restaurateurs et les audits d'hygiène et de sécurité alimentaire, le début d'une histoire d'amour ? Découvrez comment avec le label Hygiène Qualité

Dans le secteur de la restauration couve, depuis quelques temps et à feu doux, un véritable ras-le-bol de cette dictature du commentaire si représentatrice de notre époque.

De la toute puissance du commentaire virtuel

Les raisons de la colère

Parfois simplement ignorants, répondant à un besoin d’attention en même temps qu’il satisfait un sentiment de puissance, quand ils ne sont pas intentionnellement assassins, ces avis entièrement subjectifs et pourtant fortement influents sont capables en quelques clics de décrédibiliser l’aura d’un établissement. Notre attention se focalisant toujours sur ce qui dévie de nos attentes, un simple avis négatif possède à lui seul le pouvoir d’endommager une réputation.

Les récents reportages et articles sur le thème des sites comparatifs ont en effet mis en lumière une face cachée du phénomène : l’impunité et la quasi immunité des commentateurs virtuels.

une flamme s'élève, la colère gronde chez les restaurateurs

Quels recours ?

Les recours pour contrer ou faire supprimer un commentaire abusif (accusation « d’utiliser des surgelés« , « de réchauffer des plats déjà préparés« …) ou subjectif (« pas assez de vinaigrette dans les carottes« , « un magret de canard mal préparé« …) sont minces. Vous devez contacter la plateforme et faire une demande de suppression en citant le motif. Le problème est que pour la majorité des sites de ce genre, la manière d’opérer se résume à une délibération sur le caractère conforme ou non à la charte de soumission dudit site. Mais un commentaire volontairement nuisible bien que mensonger peut très bien être conforme si paradoxalement il « respecte les règles de bonne conduite« .

un extincteur pour apaiser le brasier des commentaires assassins

Des cas parfois extrêmes

Parfois même et dans des cas extrêmes, c’est au chantage auquel se livrent sans honte les internautes les plus malintentionnés. “Si vous ne me doublez pas ma portion de viande, je vous colle un commentaire négatif sur trip advisor” s’est ainsi entendu dire Heath Ball, propriétaire de restaurant à Londres. Lorsqu’il envoie un message de demande de suppression à la plateforme, il se voit répondre que “le commentaire est conforme à notre ligne directrice de soumission”.

un porte voix, symbolique de la puissance d'un groupe quand il est organisés

La loi du marché ?

Que celui qui n’a jamais pêché…

Bien sûr, restons impartiaux, il parait compliqué pour les sites comparatifs de traiter et démêler chaque cas individuellement. Et puis, le voudraient-ils seulement ? Car la réalité est elle-même plus complexe que ce qui nous apparaît au premier coup d’œil. En effet n’oublions pas qu’un commentaire, c’est du contenu. Et pour améliorer toujours son recensement naturel sur les moteurs de recherche, ce contenu est LE facteur prédominant. Pour les sites comparatifs, commencer une campagne de suppression reviendrait donc indubitablement à se tirer une balle dans le pied.

« L’enfer, c’est les autres »

Entendons-nous bien; la libre circulation des opinions est évidemment bienvenue et doit le rester. Là où le bât blesse, c’est lorsque pour des raisons personnelles et extérieures au contrôle d’un établissement, l’internaute choisit en conscience d’en dénigrer les réalisations. Car l’homme étant une créature sociale, le préjudice devient alors bien réel pour l’artisan.

Construire ensemble

Quand l’agacement d’être jugé en public par des néophytes menace la bienveillance des “artisans du bon”, il est temps de réagir en leur offrant, pour chaque domaine de leur compétence, une plateforme d’évaluation et de publication 100% professionnelle et objective.

Notre Label, dont les points d’évaluation ne peuvent qu’être objectifs : l’hygiène et la sécurité alimentaire ; vous propose de poser ensembles la première pierre de cet édifice.

Une externalisation inévitable

Des contrôles rares, une présentation obscure

Les contrôles d’hygiène officiels sont rares et leurs conclusions publiées sous une forme difficilement accessible pour le client lambda piqué par la curiosité. Avec le système actuel dit des « 4 smileys », il est même plutôt ambitieux de prétendre extraire de vraies informations de ces « rapports » d’évaluation. A l’heure actuelle il n’y a aucune plus-value réelle à l’audit de son restaurant, sinon de se voir confirmer sa conformité et son niveau d’exigence.

Une corvée dont il faut se débarrasser

Si aujourd’hui le restaurateur n’audite pas lui même son propre établissement, l’inspection et l’évaluation qu’il est réduit à attendre ne sont guère plus qu’une corvée dont il faut se débarrasser. De plus, si l’on en croit les propos de notre Ministre de l’Economie et des Finances, le trop plein de missions allouées aux services d’inspection gérés par l’Etat est intenable, et l’externalisation de ce genre de service n’est plus qu’une question de temps.

Reprenez les commandes !

En externalisant l’audit dès maintenant et en confiant la communication à notre Label, reprenez les commandes du navire. Vous prenez connaissance des dernières obligations, vous fixez les dates des audits, vous êtes suivis et assistés dans ce dossier, et vous faites de vos résultats une vitrine de votre savoir-faire.

Avec le Label Hygiène Qualité, transformez l’obligation de contrôles en un avantage marketing.